La consommation de viande au Japon a enregistré au cours de l’année fiscale 2016 (avril 2015 à mars 2016) un nouveau record, avec une croissance estimée, année par année, être la plus rapide au cours des 5 dernières années.

Les statistiques communiquées par la Corporation des Industries de l’Agriculture et de l’Elevage (ALIC) indiquent que les Japonais ont consommé 4,75 millions de tonnes de poulet, bœuf et porc au cours de l’année 2015/2016, soit une progression de 3,4 % par rapport à l’année précédente, et une hausse pour la 10ème année consécutive.

Les experts de cette activité affirment que l’appétit des Japonais pour la viande ne montre pas de signe de faiblesse. « Comme les consommateurs recherchent des protéines moins chères et moins grasses, le poulet continue de progresser en termes de popularité ».

La consommation de poulet à domicile, qui représente 40 % de la consommation totale de cette viande, augmente rapidement. En 2016, elle a atteint 5,4 kg/habitant, soit une hausse de 2,8 % par rapport à 2015 et de 3,1 % entre 2014 et 2015.

Plus d’informations dans la Lettre de Veille Internationale viandes et produits transformés de mai 2017.