Les restaurants japonais se multiplient en Indonésie, alors que l’appétit des Indonésiens pour la viande bovine s’accroît.

En 2016, la consommation de viande bovine en Indonésie s’élevait à 1,84 kg/habitant (la population étant de 26 M d’habitants), contre 1,45 kg 10 ans plus tôt. En 2020, elle devrait atteindre 1,96 kg par habitant et 2,13 kg en 2025, grâce à l’augmentation des revenus, notamment dans la classe loyenne.

Les enseignes de restaurants japonais, proposant des plats populaires comme le steak, le gyudon (boulette d’émietté de viande de bœuf sur du riz) et du shabu-shabu (un ragoût de viande finement émincée et de légumes cuits dans l’eau), envisagent de nouvelles ouvertures et les producteurs japonais de viande pourraient profiter de cette opportunité.

En décembre 2017, seules 6 établissements étaient certifiés à produire de la viande halal et agréées à l’export en Indonésie.