Le Programme indicatif pluriannuel de l’UE pour la période 2021-2024 atteint 30 M EUR. Il a trois composantes : la transition numérique de l’économie, pour une croissance plus durable et inclusive, pour 13 M EUR ; l’adaptation au changement climatique ou aux catastrophes naturelles et la préservation de l’environnement, pour 10 M EUR ; et 4 M EUR pour une meilleure gouvernance et la sécurité.

Ces composantes comprennent :

- la transition numérique : intensification des cursus de formation ; développement de la couverture en bande large ; réduction du coût de connexion ; connectivité du dernier km ; adoption des technologies numériques par les PME ;

- le renforcement de la gouvernance et la prise en compte de l’adaptation aux changements et catastrophes climatiques dans les stratégies de développement, la certification au nouveau Code de la construction de logements résilients ; la gestion durable des ressources naturelles terrestres, d’eau douce ou marines ;

- la mise en place d’une entité indépendante en charge de la sécurité des citoyens ; le développement de zones sûres pour les enfants et les jeunes…

Sur ces 3 mêmes thématiques, voici notamment ce que les autres bailleurs financent :

- la BID : Projet de transformation du secteur public, 160 M USD ; Projet de mise en place d’un identifiant personnel national, pour 68 M USD, jusqu’en 2024 ;

- l’UE un programme de gestion de l’énergie et d’efficacité énergétique pour 9,17 M EUR (la BID, sur le même focus, un projet de 40 M USD) ; le Programme des Nations Unies pour le Développement et le Fonds pour l’Environnement mondial jusqu’en 2026 un projet pour la biodiversité ; le Programme des Nations Unies pour l’Environnement un projet de 6 M USD pour la résilience des systèmes urbains ; la Banque mondiale un projet de 4,5 M USD pour la résilience des zones de pêche ;

- la BID pour 20 M USD le Projet de renforcement de la sécurité ; l’USAID avec 15 M USD un projet de prévention des violences communautaires jusqu’en 2025