Le marché automobile italien enregistre deux millions d’immatriculations pour l’année 2017, dont 1 970 497 de voitures neuves vendues, soit une croissance de 7,9% comparée à 2016. Les segments de ventes en croissance sont partagés entre les voitures de location et flottes de sociétés (43,7%), ainsi que les occasions 0 kilomètre qui représentent 18% des ventes. Des chiffres en hausse réalisés à 28.5% par Fiat Chrysler Automobile qui est le premier groupe en Italie avec 560 770 voitures vendues notamment grâce à sa marque Fiat et ses 402 355 immatriculations en 2017. Derrière le constructeur Turinois suivent les groupes Volkswagen avec 252 675 immatriculations et PSA avec 217 365 immatriculations. Dans le classement des voitures les plus vendues, la Fiat Panda arrive en première place avec 145.919 unités vendues, suivie par la Lancia Ypsilon (60 321), la Fiat Tipo (56 046), la Fiat 500 (53 960) et la Renault Clio (52 618). Au niveau européen, c’est aussi FCA qui tire son épingle du jeu en se hissant à la quatrième place ; le groupe surpasse Ford grâce aux bonnes ventes de la marque Alfa Roméo et de son modèle Biscione qui totalise 82 166 modèles vendus. Toutefois malgré des chiffres encourageants au niveau national et une flexion de 3.1% du marché des voitures d’occasion, le parc automobile italien est vieillissant. En effet sur les 37 843 983 voitures circulant en Italie plus de 25% datent d’avant le 1er janvier 2001 et sont donc antérieures à la norme Euro 3 sur les systèmes anti-pollution.