L’Iraq, le Liban et la Syrie ont décidé d’assouplir leur couvre-feu quelques jours seulement avant le mois du Ramadan.

Dimanche, le Comité supérieur irakien pour la santé et la sécurité nationale a décidé de réduire partiellement le couvre-feu de 24 heures, qui devrait désormais entrer en vigueur de 19 heures à 6 heures entre le 21 avril et le 22 mai.

Le comité, dirigé par le Premier ministre intérimaire, Adel Abdul Mahdi, a approuvé la suggestion du ministère de la Santé d'alléger les restrictions de mouvement pendant le mois sacré qui commence la semaine prochaine (…).

Tous les citoyens doivent porter un masque de protection ou une sorte de revêtement facial lorsqu'ils sortent en public, a ajouté le comité.

À ce jour, l'Iraq a signalé 1 482 cas de coronavirus et 81 décès.

Au Liban, Le ministère libanais de l'Intérieur a légèrement décalé les heures du couvre-feu, qui durera désormais de 20 heures à 5 heures au lieu de 19 heures.

La décision intervient après que le taux d'infection a été stable et qu'aucun décès n'a été signalé au cours des derniers jours. Depuis le début de la crise, le Liban a signalé 672 cas et 21 décès.

Le gouvernement syrien, qui a signalé 38 cas et 2 décès, a également réduit son couvre-feu à partir de dimanche, permettant à certains magasins - tels que des barbiers - de rouvrir.