En prélude aux premières récoltes de manioc attendues dans la province de l’Ogooue-Ivindo (Nord-ouest du Gabon), dans le cadre du programme Graine, la zone économique à régime privilégié de Nkok entend construire une usine de transformation de cette denrée.

Celle-ci découle d’une étude marché réalisée par les responsables du programme notamment la société de transformation et du développement rural (Sotrader), à travers son département commercial, afin d’identifier les produits manufacturés issus de ce tubercule pouvant être vendus.

Dans l’Ogooue-Ivindo, les coopératives ont créé plusieurs plantations de manioc dont le ratio de production à l’hectare est de 23 tonnes. En considérant les 37 hectares de plantation existants dans cette partie du pays, on pourrait se retrouver avec des cargaisons de tubercules difficiles à écouler. Raison pour laquelle, la Sotrader qui s’occupe de la commercialisation des produits dans le cadre du programme Graine, à défaut d’écouler les productions, vise déjà la création de valeur ajoutée.