Les Analyses et Potentiels de Marchés Business France

Une aide à la décision, qui vous permet de mesurer le potentiel et les perspectives de vos marchés cibles : panorama des marchés, offre et demande, menaces, opportunités et perspectives, conseils et infos utiles...

Le marché du nucléaire civil au Royaume-Uni 2017
13/10/2017

Le Royaume-Uni doit aujourd'hui faire face à un double défi de fragilisation de ses approvisionnements énergétiques et de réduction nécessaire de ses émissions de gaz à effet de serre. Pour y répondre, le pays a réintégré l'énergie nucléaire comme composante de sa politique énergétique en décidant d'accompagner la construction de nouveaux réacteurs afin de renouveler son parc. Ce programme, communément appelé "Nuclear New Build" (NNB) au Royaume-Uni, prévoit la construction de plusieurs réacteurs nucléaires à l’horizon 2025, équivalant à une capacité de production supplémentaire de 16 GWe. De grandes entreprises internationales, dont EDF à travers sa filiale britannique EDF Energy, Toshiba, GE-Hitachi, ou encore, CGN, se sont positionnées sur ce marché qui pourrait représenter un investissement total de plusieurs dizaines de milliards de Livres Sterling (GBP). Si le nucléaire ne devrait représenter à moyen terme qu’environ 20% du mix électrique britannique, son développement est un enjeu considérable pour le pays. En effet, le Royaume-Uni s’est engagé à sortir du charbon d’ici 2025 et la moitié de la capacité de production électrique du pays devra être renouvelée d’ici 2028, avec des technologies sobres en carbone afin d’atteindre l’objectif de réduction des émissions de CO2 de 80% d’ici 2050. Selon le Ministère de l'énergie, l’énergie nucléaire reste un moyen incontournable pour atteindre cet objectif. La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en 2019 est un autre défi majeur auquel la filière nucléaire britannique devra faire face. La nature des relations entre le Royaume-Uni et Euratom post Brexit est au cœur des négociations, mais il est encore trop tôt pour se prononcer sur les conséquences d’une telle rupture. Cette étude détaillera les opportunités qu'offre le marché britannique du nucléaire civil, notamment dans le cadre du programme NNB. La France, premier partenaire du Royaume-Uni sur ce secteur, dispose de nombreux atouts qui pourront lui per

Le marché de l'industrie automobile en Chine 2017
28/11/2016

La Chine est le 1er marché automobile mondial depuis 2009. En 2016, 28,11 millions de véhicules ont été produits et 28,02 millions ont été vendus, représentant une augmentation respective de 14,46% et de 13,65% par rapport à 2015. Cette tendance est amenée à se maintenir tout au long de la décennie où une croissance d’environ 3,8% par an est attendue au cours des années 2016-2020. Le taux d’équipement est toujours faible, 140 véhicules pour 1 000 habitants, révélant le potentiel immense du marché automobile chinois. La présence de tous les grands constructeurs automobiles mondiaux, couplée à celle de nombreux acteurs locaux, entraîne toutefois une vive concurrence. Il en est de même pour le marché des équipementiers puisqu’il existe un nombre considérable de petits équipementiers locaux, notamment de rang 2, aux coûts particulièrement compétitifs. Il est donc nécessaire pour les acteurs étrangers de développer des produits à forte valeur ajoutée et une image de marque prononcée, d’autant plus que le consommateur chinois s’avère volatile et encore novice. Le marché automobile chinois, encore immature, continuera d’offrir de nouvelles opportunités dans les années à venir. Face à la saturation relative des grandes mégalopoles de la côte Est, les villes de tiers II et III des provinces de l’Ouest et du Centre, faiblement équipées, représentent de nouveaux relais de croissance, à l’image de la politique du « Go West » lancée par le gouvernement. De plus, la hausse des revenus laisse augurer de belles perspectives pour les véhicules premium ou de type SUV, particulièrement appréciés. Enfin, les problèmes majeurs de pollution dans les grandes agglomérations chinoises et de dépendance de plus en plus prépondérante aux importations d’hydrocarbures ont engendré le lancement de plans très ambitieux de développement des véhicules à énergies nouvelles, hybrides ou électriques. Encore marginale, leur proportion est amenée à croître à marche forcée, pour atteindre une flotte

Le marché des dispositifs médicaux au Portugal 2017
12/10/2017

Le Portugal est un marché de proximité géographique et culturelle où les produits français sont reconnus pour leur qualité. Sur le segment des dispositifs médicaux, le Portugal est un marché de taille modeste au sein de l’UE 28 et fortement dépendant des importations (+86%), la France est le 5ème fournisseur de dispositifs médicaux. Le secteur privé de santé est en croissance régulière et, le parc hospitalier portugais, principal consommateur des produits et équipements médicaux, compte autant d’hôpitaux publics que privés avec des projets de construction de nouveaux établissements pour les prochaines années. Pour toutes ces raisons, il nous semble important de considérer le potentiel du marché portugais dans votre développement international. A la lecture de ce document, nous vous invitons à découvrir quelles sont les opportunités du marché portugais dans le secteur des technologies médicales.

Le marché du machinisme agricole en Colombie 2017
08/09/2017

Tout comme la France, la Colombie possède une forte tradition agricole. L'agriculture qui pèse à hauteur de 6% dans le PIB national avec une participation de l'élevage d'environ 20%, est considérée par le gouvernement comme l'un des moteurs économiques du pays. D’importantes avancées doivent être réalisées pour l’optimisation de l’utilisation des terres disponibles, dont certaines sont toujours inexploitées ou improductives. La modernisation de l’outil productif constitue à l'heure actuelle un élément essentiel pour la baisse des coûts de production, l’augmentation des rendements, et un accroissement général du niveau de compétitivité du secteur qui pourrait convertir la Colombie en un acteur agricole majeur sur la scène internationale. Conscients de ces enjeux, le gouvernement ainsi que les associations et fédérations professionnelles mettent actuellement en place une série de plans, programmes et outils financiers dans le but d'accroître le niveau de productivité général du secteur. Ce document présente le marché du machinisme agricole en Colombie et les opportunités pour l'offre française.

Le marché des vins et spiritueux en Suisse 2017
31/08/2017

Mise à jour octobre 2017 La Suisse est de longue date un débouché important pour les vins et spiritueux français : en 2016, elle était toujours notre 11ème client en valeur et notre 10ème client en volume. D’après la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux en France, la Suisse serait même notre 9ème client en valeur pour le vin, devant les Pays-Bas et malgré un recul de 6,6% entre 2015 et 2016. Le marché des vins et spiritueux en Suisse est mature, proche de la saturation, mais à fort pouvoir d'achat et peu touché par la crise économique. La concurrence y est très élevée. Les consommateurs suisses sont des amateurs de vins, voire des connaisseurs, curieux et ouverts aux nouveaux produits. Pour avoir des chances de réussite sur ce marché de proximité, l'exportateur français devra être bien préparé, persévérant, flexible et ouvert au dialogue. Ce document présente en détail le marché suisse des vins et spiritueux ainsi que les opportunités pour l'offre française.

Le marché du nucléaire civil en Inde 2017
12/10/2017

L'Inde présente d'immenses besoins en énergie : le pays doit faire face à l'augmentation de la demande en énergie, engendrée par sa croissance économique (doublement de la demande par rapport au niveau actuel à l'horizon 2035). Bien que l'accident de Fukushima ait retardé certains projets, il n'a pas modifié l'engagement de l'Inde pour l'énergie nucléaire. La sécurité passive des centrales actuelles est en cours de révision et s'est renforcée. L'énergie nucléaire ne représente actuellement qu'une fraction réduite du mix énergétique de l'Inde, en fournissant seulement 2% de l'électricité du pays avec une capacité installée de 6,78 GW en octobre 2017. L’Inde affiche l’ambition d’atteindre 63 GW d’origine nucléaire en 2032, soit l’équivalent du parc électronucléaire français actuel. Les projets actuellement en construction, validés ou en discussion avancée atteignent une capacité de 42 GW supplémentaires avec environ 45 réacteurs, en se reposant pour une large part sur des technologies importées (VVER, EPR, AP1000). L’Inde devrait ainsi constituer le 2ème marché mondial pour les nouveaux réacteurs sur la période 2017-2032, derrière la Chine. Le gouvernement mène depuis plus de 50 ans une politique volontariste de développement du secteur, toujours considéré comme stratégique aujourd'hui. L'Inde possède actuellement 22 réacteurs en fonctionnement répartis sur 7 sites, 5 réacteurs en construction, et le gouvernement indien a validé plus d'une dizaine de projets de futures unités (reposant non seulement sur des technologies indiennes, mais aussi étrangères), créant autant d'opportunités.

Le marché de l'industrie minière en Afrique du Sud et au Mozambique 2017
12/10/2017

AFRIQUE DU SUD L'histoire de l'Afrique du Sud est étroitement liée à celle de son industrie minière. Le pays s'est en effet développé depuis plus d'un siècle, grâce à l'abondance des ressources de son sous-sol : or, platine, diamants, charbon, fer, chrome, manganèse, uranium… Le secteur minier joue toujours un rôle prépondérant dans l’économie : il représente 7,3% du PIB (Produit Intérieur Brut) en 2016 pour les seules activités d’exploitation, et presque 50% des exportations en valeur. Forte de ses réserves mondiales de minerais (95,5% des réserves mondiales de platine, 74% des réserves de chrome et 11% des réserves d’or), l’Afrique du Sud, en concurrence avec l’Australie et le Brésil, joue un rôle primordial dans l’approvisionnement des puissances économiques émergentes. Les principales compagnies opérant en Afrique du Sud (Rio Tinto, Anglo American, Glencore, De Beers, Sasol, Exxaro, etc) ont d’importants besoins en équipements pour développer leur capacité de production. Ces besoins se répartissent sur toute la chaîne de production et concernent l’exploration, l’extraction, le transport ainsi que le traitement des minerais, les services et la formation de personnel qualifié. L'Afrique du Sud possède un secteur minier très actif et de haut niveau technologique, comparable à celui des plus grandes puissances minières telles que les États-Unis, le Canada, l'Australie ou encore la Chine. MOZAMBIQUE Le secteur minier au Mozambique est en plein développement et porte les espoirs de croissance de tout le pays. Le problème majeur auquel le pays doit faire face est le manque cruel d’infrastructures adaptées, notamment pour l’évacuation des minerais, à l’export. En outre, les coûts de production restent élevés et ne facilitent pas la vente à l’international. Si le pays arrive à surmonter ces problèmes, il est estimé qu’à terme, le Mozambique devienne l’un des acteurs majeurs mondiaux avec plus de 100 Mt et 1,5 Md USD de recettes d’exportation par an.

Le marché des dispositifs médicaux en Espagne 2017
05/10/2017

L’Espagne se situe au 8ème rang mondial au niveau de l’excellence en médecine. Dans ce domaine, le marché espagnol, avec sa spécificité d’organisation administrative en 17 communautés autonomes, est largement importateur (80%) avec 5,7 Mds EUR importés. La France est aujourd’hui le 4ème fournisseur de l’Espagne et ne peut qu’accroître ses parts de marché. Pour toutes ces raisons, il nous semble important de considérer le potentiel du marché espagnol dans votre développement international. A la lecture de ce document, nous vous invitons à découvrir quelles sont les opportunités du marché espagnol dans le secteur des technologies médicales.

Le marché des vins et spiritueux en Australie 2019
25/09/2017

MISE A JOUR MARS 2019 Anciennement pays consommateur de bière, l'Australie évolue et offre aujourd'hui aux producteurs de vins de nouvelles perspectives. L’Australie est le 7ème pays producteur mondial de vin, le 12ème pays consommateur avec une population de 24,8 millions d'habitants en 2018 et le 4ème exportateur mondial de vin. La France est le 2ème fournisseur de vin de l'Australie avec 38,9 % de part de marché. L’Australie est également le 6ème importateur mondial de Champagne avec 8,4 M de litres vendus en 2018 sur le marché domestique. Ce document présente le marché des vins et spiritueux en Australie ainsi que les débouchés pour l'offre française.

Le marché des produits cosmétiques en Afrique du Sud 2017
26/09/2017

L’Afrique du Sud est le 1er marché en valeur sur l’ensemble des secteurs de la beauté en Afrique et représente une porte d’entrée et une plateforme de distribution pour l’expansion des entreprises dans la région sub-saharienne. Le marché se place au 26ème rang mondial tous secteurs de la beauté confondus. La consommation est dynamique et le développement des circuits professionnels offre des opportunités pour les nouveaux entrants. Le segment des produits « ethniques » est incontestablement très porteur. Les consommateurs sud-africains recherchent de plus en plus des produits innovants et de qualité. Ces évolutions font de l’Afrique du Sud un marché stratégique et offrent de réelles opportunités aux entreprises françaises, la France bénéficiant déjà d’une réputation bien établie de qualité et de fiabilité dans le domaine des cosmétiques ainsi que dans le secteur du bien-être. Cet ouvrage présente un aperçu du marché sud-africain des produits cosmétiques puis traite de l’accès au marché et des tendances et perspectives qui se manifestent actuellement.

Le marché des produits cosmétiques en Autriche 2017
25/09/2017

Malgré la concentration du marché des cosmétiques en Autriche, la demande de ce pays offre encore des opportunités pour les producteurs ou les distributeurs de ce segment. Le secteur des cosmétiques a enregistré en 2016 un chiffre d’affaires de 1,6 Md EUR, soit une hausse de + 15 % par rapport à 2009. Les importations sont d’autant plus importantes dans le secteur des cosmétiques que l’Autriche a peu de gros producteurs. Le marché est dominé par les grands groupes internationaux, essentiellement allemands, français et suisses. La France représente le deuxième pays fournisseur en produits cosmétiques de l’Autriche, avec une part de marché de 12%. Ce document présente l'état du marché autrichien des produits cosmétiques. Son objectif est d’orienter les entreprises françaises sur leur positionnement par rapport à l’offre déjà présente sur le marché, mais également de comprendre l'évolution de la demande et d'appréhender l’organisation des différents canaux de distribution.

Le marché des vins en Belgique 2017
14/09/2017

La Belgique est, depuis de nombreuses années, un marché connu et reconnu pour sa maturité et surtout sa relative stabilité dans le secteur des vins. « Petit bijou » noyé dans un océan d’export, ce dernier est souvent mal appréhendé ou délaissé pour des zones plus exotiques... Et pourtant ! Prospecté avec finesse et professionnalisme, il peut s’avérer rapidement lucratif pour un investissement minime. Avec 415 millions de cols consommés en moyenne chaque année pour seulement 11 millions d’habitants et une consommation de vins français par tête figurant parmi la plus élevée au monde, la Belgique se maintient jalousement dans le TOP 5 de nos débouchés à l’export. Mieux encore, sur 10 bouteilles françaises exportées, presque 2 bouteilles le sont sur la zone BENELUX. Proximité géographique, absence de barrières douanières et linguistiques, stabilité du marché, maintien des prix, pouvoir d'achat élevé sont autant de critères rendant attractif le marché belge des vins. Par ailleurs, le modèle économique est séducteur car ne présentant que très peu de risques (solvabilité des opérateurs notamment). Petits producteurs, grands groupes ou encore régions, tous s’accordent à dire que la Belgique, souvent qualifiée de « marché test » et ouvert à l'ensemble de nos produits, est à défendre avec force et générosité. Dernier point et non des moindres, l'attachement des Belges à nos terroirs, leur curiosité et surtout leur passion sans borne pour la vigne et le vin... Malgré certains clivages, Wallons, Flamands et Bruxellois s’accorderont toujours sur un point : « le plaisir de partager une bonne bouteille » !

Voir plus
Contact Business France