Les fournisseurs américains de viande bovine souhaitent se développer sur le marché très compétitif de la viande bovine au Japon et de construire une demande des consommateurs pour le bœuf américain.

En 2016, le Japon a dépassé le Mexique en devenant le 1er marché à l’export de bœuf américain, avec presque 260 000 tonnes pour une valeur de 1,51 Md USD. En janvier et en février 2017, le Japon a confirmé sa place de leader avec la progression des exportations étatsuniennes vers le Japon de 41% et de 45% respectivement.

Le Centre National du Bétail et de la Viande au Japon (NLBC) pense que cette tendance va perdurer en 2017, indiquant que, depuis le mois de janvier en particulier, le bœuf américain domine le marché de la viande bovine dans le pays.

Actuellement, la Fédération des Exportateurs de viande bovine aux Etats-Unis (USMEF) espère obtenir une plus grande part du marché de détail japonais, par le biais de campagnes qui feraient la promotion du bœuf américain comme un produit de luxe. La Fédération a, par ailleurs, indiqué que le Japon a importé plus de 19 000 tonnes de langues de bœuf en provenance des Etats-Unis en 2016, soit 15% de plus qu’en 2015, pour une valeur de 286 M USD.

Des spécialistes américains de l’élevage ciblent aussi la qualité pour attirer les consommateurs japonais amateurs de produits haut de gamme. Ainsi, la compagnie « Great Plains Beef » a introduit de la viande à faible taux de matières grasses et à taux élevé de matières grasses et issue de bovins de la race Piémontaise dans des restaurants haut de gamme, afin de rivaliser avec le Wagyu.