Les exportations espagnoles de fruits et légumes frais ont atteint 12,8 Mds EUR en 2018, soit une augmentation interannuelle de 1 %, et le volume s'est établi à 12,5 M de tonnes, en baisse de 1 %, selon les données publiées par FEPEX - Fédération Espagnole des Associations de Producteurs Exportateurs de Fruits et Légumes - maintenant la tendance à la stabilisation sur les trois dernières années.

En 2018, les exportations de légumes ont augmenté de 4,4 % en volume et de 0,4 % en valeur par rapport à 2017, pour atteindre 5,3 M de tonnes et 5,3 Mds EUR. Parmi les légumes les plus exportés on trouve la tomate, le poivron, le concombre et la laitue.

Quant aux fruits, ils ont enregistré une baisse annuelle en volume de 4,4 %, totalisant 7,1 M de tonnes, tandis que la valeur a augmenté de 1,4 %, pour atteindre 7,5 Mds EUR. Il convient de noter la baisse significative de la nectarine, avec un volume en baisse de 24 %.

L’Andalousie reste la principale région exportatrice avec 3,9 M de tonnes (+ 4 %) pour une valeur de 5 Mds EUR (+ 3 %), suivie de la Communauté valencienne, avec 3,7 M de tonnes (- 1 %) et 3,4 Mds EUR (- 1 %) et Murcie avec 2,5 M de tonnes et 2,5 Mds EUR (+ 3 %).

Par pays, les exportations vers l'UE représentaient 94 % du total. L'Allemagne étant le principal client avec 3,4 Mds EUR (+ 3 %), suivi de la France avec 2,3 Mds EUR (+ 5 %) et du Royaume-Uni avec 1,7 Md EUR (+ 3 %). Les importations de fruits et légumes frais ont continué de progresser fortement, leurs volumes et leur valeur augmentant de 8 % par rapport à 2017, atteignant 3,3 M de tonnes et 2,7 Mds EUR. Parmi lesquels se distinguent, dans les fruits, l'avocat avec 237 M EUR, le kiwi avec 192 M EUR et la pomme avec 147 M EUR et dans les légumes, la pomme de terre avec 209 M EUR et le haricot vert avec 175 M EUR (+ 13 %).