Outre les ventes vers les pays du Golfe, la Russie et l’Ukraine sont devenus des débouchées en croissance pour la laitue iceberg d’Egypte. Le pays envisage du reste d’augmenter sa production pour satisfaire de nouveaux débouchés. Après avoir mis pied à l’est, l’Egypte regarde aussi à l’ouest de l’Europe, vers le Royaume-Uni afin d’établir un courant d’affaires et réaliser des expéditions par avion. Sur cette destination la concurrence à redouter est celle de l’Espagne. Sur d’autres zones dans le monde la Chine pourrait devenir aussi un concurrent car elle produit de plus en plus de laitue iceberg.

70% des volumes d’iceberg qu’exporte actuellement l’Egypte vers l’Arabie Saoudite, le Koweit et les Emirats Arabes Unis sont destinés à la restauration rapide.