Territoires

La France, un hub attractif

Avec un PIB de 2 575 Md$ à prix courants en 2017, la France est la 5e économie mondiale après les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l’Allemagne.

   

Un territoire dynamique dans la région EMEA 

Premier pays d’accueil de filiales étrangères en Europe en 2015, la France recense plus de 28 000 filiales étrangères, contre 27 700 en Allemagne et 22 200 au Royaume-Uni (Eurostat).

La position géographique de la France associée aux infrastructures de transport de qualité et multimodales, en font un « hub » pour accéder aisément à d’autres pays, continents ou zones géographiques, comme l’EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique).

La France conserve sa 1re place mondiale en ce qui concerne l’efficacité du commerce transfrontalier grâce à des procédures  douanières  simplifiées  et  dématérialisées,  devant  l’Allemagne (38e) et le Royaume-Uni (28e) (Banque mondiale).

Un vaste réseau de pôles de compétitivité

Les pôles de compétitivité ont été créés pour mobiliser les facteurs clefs de la compétitivité de la France, notamment en renforçant sa capacité d’innovation, et pour développer la croissance et l’emploi sur les marchés porteurs.

La France compte près de 70 pôles de compétitivité opérant dans des secteurs variés : Aéronautique/ Espace, Agriculture/ Agroalimentaire, Biotechnologies/ Santé, Chimie, Ecotechnologies / Environnement, Energie, Logiciels et technologies numériques, TIC, Transports, etc.

Reposant sur un ancrage territorial fort, chaque pôle rassemble des entreprises de tailles diverses, des laboratoires de recherche et des établissements de formation spécialisés dans leur secteur d’activité.

Pour plus d’informations : Les pôles de compétitivité

Une démographie dynamique

La France est le 1er pays européen avec un taux de fécondité de près de deux enfants par femme et enregistre une croissance démographique depuis 2014 de +0,5% en moyenne par an.

Pour en savoir plus: La France, une économie attractive

Un écosystème performant pour les startups

La reconnaissance par les décideurs économiques de l’innovation française, et notamment de l’écosystème French Tech, est un véritable levier pour l’attractivité du site France. En 2016, les 115 décisions d’investissement dans les fonctions de R&D, ingénierie et design (dont 72 concernant uniquement des activités de recherche) confirment cette tendance.

Symboles du dynamisme de l’innovation technologique et de l’écosystème entrepreneurial français, les startups françaises se projettent plus que jamais à l’international, tandis que leurs homologues ou talents étrangers viennent développer leurs projets en France.

 

La French Tech

Lancée en 2013, la French Tech fédère un écosystème destiné à mettre en place une infrastructure marketing et de communication pour booster l’image de la France et de ses startups auprès de VC, des media spécialisés, des leaders d’opinion tech et des entrepreneurs internationaux. Pour les entrepreneurs étrangers créant leur startup en France, le « French Tech Ticket » offre un pack d’accueil destiné à faciliter leur implantation : bourse, visa, « help desk », etc.

Le French Tech Ticket

Le succès de la saison 2 du programme French Tech Ticket, avec ses 2 700 candidatures, témoigne du réel potentiel d’attractivité de notre pays, où l’accès au financement est maintenant considéré comme le plus performant d’Europe. En effet, le nombre d’opérations en capital-risque, qui a plus que doublé en un an pour atteindre 486 opérations en 2016, et les 2,1 milliards de dollars levés par les entreprises technologiques françaises cette année sont autant de preuves du potentiel de nos pépites françaises.

 

Pour en savoir plus:

La French Tech

La French Fab

Des atouts de poids

La France est une économie ouverte aux capitaux et talents étrangers, qui bénéficie de leviers importants permettant de la promouvoir à l’international. Parmi ses atouts structurels, le pays recense le marché et son positionnement géographique, la qualité et l’efficience des infrastructures de transports multimodaux qui en font un hub à l’exportation, l’efficience et la qualité de la main d’œuvre ou encore la qualité de vie.

Des infrastructures de qualité

La qualité des infrastructures de transport et de communication est largement plébiscitée par les investisseurs étrangers. La France bénéficie d’infrastructures aéroportuaires de qualité (Roissy Charles de Gaulle, 1er pour le fret et 2e pour les passagers, derrière l’aéroport London Heathrow) mais aussi d'une attractivité forte en termes d’accès à l’énergie avec un réseau électrique performant et fiable. Le prix de l’électricité en France figure parmi les plus compétitifs d’Europe. Le pays dispose également d’un très bon taux pénétration de l’internet haut débit fixe.

L’éducation française sous le feu des projecteurs

Pour ne pas s’arrêter sur ces bonnes nouvelles, les universités françaises ont aussi fait parler d’elle dans le dernier classement du Times Higher Education (THE 2017), qui estime l’employabilité des jeunes diplômés. Le journal a recensé 12 établissements tricolores dont 3 dans le top 30 (École Polytechnique, HEC Paris, EMLYON). Pour la première fois, le QS World University Rankings a publié un classement mondial des écoles de commerce où les grandes écoles tricolores y figurent en très bonne place. Elles sont au nombre de 9 et devancent leurs concurrentes britanniques (6) et américaines (4).

L’art de vivre à la française

Ce n’est pas un secret, la France est reconnue pour sa qualité de vie. 1ère destination touristique au monde avec 82,6 millions de touristes étrangers (OMT, 2016), elle cultive depuis toujours sa forte réputation de pays où il fait bon vivre et se promener. Elle ne recense pas moins de 43 sites culturels classés au patrimoine de l’UNESCO et reste un lieu de visite incontournable avec une offre culturelle diverse et créative.

La France ne se résume pas à une baguette et Jean-Paul Gautier !

La France a parfois été bousculée par des a priori et préjugés qui ont pu lui porter préjudice. La France n’est pas qu’une gastronomie renommée ou une grande créatrice de luxe, elle a su s’outiller de bien d’autres atouts qui la rende unique et attractive !

Parce que les atouts de la France sont multiples et diverses, Business France a choisi chaque année de publier Le Tableau de bord de l’attractivité française qui confirme les atouts structurels de la France et souligne les réformes engagées renforçant la compétitivité de son économie.

Business France propose également de découvrir au travers de kits en 10 points les atouts de l'économie française et de ses entreprises. Déclinés en 9 thématiques, ces kits synthétisent l’essentiel de ce qu’il est indispensable de savoir sur la France.

Implantations étrangères

Compétitivité, innovations, startups... La France a plus d’une corde à son arc et retrouve une réelle attractivité auprès des dirigeants d'entreprises étrangères.

 

Les entreprises étrangères, un enjeu majeur pour la croissance et l’emploi en France

Les investisseurs étrangers plébiscitent le territoire français et jugent son économie attractive et inventive. Plus d’un tiers des décideurs étrangers (38 %) estime que l’attractivité de la France s’est améliorée au cours des dernières années et les trois quarts (74 %, +9 points) jugent désormais la France comme une destination attractive.

En 2016, trois nouvelles décisions d’investissement ont été enregistrées par jour. La France a attiré 1 117 nouvelles décisions d’investissement étranger créateur d’emploi, soit une progression de 16 %, qui ont permis la création ou le maintien de 30 108 emplois.

Les clés de cette réussite sont les nombreux atouts du site France : sa localisation géographique, des infrastructures de communication et de transport excellentes, une grande qualité et une diversité industrielle, une forte productivité et une main-d’œuvre très qualifiée.

Forte de cette reconnaissance, la France continue d’attirer des investissements dans des fonctions dites "stratégiques" et demeure depuis plus de dix ans le 1er pays d’accueil des investissements étrangers dans l’industrie manufacturière.

Quelques success stories

En 2016, 25 % des investissements réalisés par les entreprises étrangères se sont ainsi concentrés dans les activités de production, qui représentent 37 % de l’emploi induit.

À titre d’exemple, mentionnons le projet de Bolton Group (Italie), qui a décidé d’investir 2,5 millions d’euros dans l’extension de sa filiale Saupiquet à Quimper. L’entreprise suisse Liebher-Aerospace, spécialisée dans la fabrication des systèmes d’air pour l’industrie aéronautique, a investi plus de 14 millions d’euros sur son site de production à Toulouse. L’entreprise allemande Car-Ita, fournisseur de tissus à haute valeur ajoutée pour l’industrie automobile et aéronautique, annonce la création d’une nouvelle unité de production à Bitche. L’entreprise américaine Castle Metals, spécialisée dans la découpe et le stockage des métaux, a investi 2 millions de dollars pour la création d’un site industriel à Tarbes, afin de se rapprocher de ses clients de l’Aerospace Valley.