Talents

Ressources humaines

86 % des dirigeants d’entreprises étrangères interrogés considèrent que la formation et la qualification de la main d’œuvre en France sont attractives.

Consacrant plus de 5 % du PIB aux dépenses d’éducation, la France fait partie des pays qui investissent de manière intensive dans leur système éducatif.

Bienvenue aux talents !

En 2015- 2016, la France a accueilli 310 000 étudiants étrangers (Campus France, 2017) ; elle est le 1er pays non-anglophone d’accueil des étudiants étrangers (Unesco, 2017). 40 % des doctorants sont des étudiants étrangers (OCDE, 2017).

La France est 1re du classement FT des masters en management, avec 2 établissements parisiens dans le top 10 (HEC, ESSEC).

Une productivité forte

La France affiche une forte productivité du travail, que celle-ci soit mesurée par personne employée ou par heure travaillée : c’est la 7e économie mondiale en termes de productivité horaire du travail en 2016. Elle dispose également d’une main d’œuvre très bien formée : la part des diplômés de l’enseignement supérieur atteint 44,7 % de la population des 25-34 ans, et 33,5 % de la population des 25-64 ans.

Pour en savoir plus: La France, créatrice de talents

Les Nobel en littérature

Depuis la création du Prix Nobel de littérature en 1901, les auteurs français ont été décernés de 15 prix sur 113, et représentent la nationalité la plus primée de l'histoire de ce prix, devant les États-Unis (12 lauréats) et le Royaume-Uni (10 lauréats).

La France, un pays d’innovation

Avec une dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) égale à 48,6 Md€ en 2015, soit 2,2 % du PIB, la France se classe au 6e rang mondial, derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Allemagne et la Corée.

Cinq branches de recherche représentent plus de la moitié de la R&D exécutée par les entreprises en France : l’industrie automobile, la construction aéronautique et spatiale, l’industrie pharmaceutique, les activités scientifiques et techniques ainsi que les activités informatiques et services d’information. L’intensité de la R&D des entreprises a augmenté de 14 % depuis 2007 pour atteindre son niveau maximum en 2015.


Le CIR

La R&D est encouragée par une fiscalité avantageuse grâce au Crédit d’impôt recherche (CIR). L’effectif des chercheurs en entreprises a progressé de 30 % entre 2007 et 2014, soit 37 000 emplois à forte valeur ajoutée créés.

Un écosystème favorable

La quasi-totalité des cadres dirigeants (plus de 8 décideurs étrangers sur 10) jugent que la French Tech est une initiative pertinente pour promouvoir le savoir-faire français à l’international (Business France – Kantar Public). L'innovation française et l'écosystème French Tech sont des atouts reconnus par les décideurs économiques et de véritables leviers pour l’attractivité du site France.

Dans toute la France, de nombreux incubateurs, pépinières et accélérateurs permettent aux jeunes pousses de bénéficier d’un encadrement, de conseils et d’un réseau de professionnels. En 2017, la Station F a ouvert ses portes à Paris. Avec une capacité d’accueil de 1 000 startups, c’est le plus grand incubateur au monde !

Expertise scientifique

Pour pérenniser ses atouts et renforcer ses compétences scientifiques, la France continue d’investir dans l'enseignement supérieur, la formation et la recherche, qui sont d'importants leviers de compétitivité et d’attractivité.

Un important vivier de chercheurs

La France recense plus de 266 000 chercheurs en 2016. Avec plus de 14 professionnels de la R&D pour 1 000 actifs en 2014, dont 9 chercheurs, la France arrive 4e parmi les 14 pays étudiés dans le Tableau de bord de l’attractivité de l’économie française, après la Finlande, la Suède et l’Autriche. 50,5 % de la population active des 25-64 ans est employée dans le domaine de la science et de la technologie et/ou diplômée de l’éducation tertiaire, plus que la moyenne de l’UE 28 (46 %). 59,7 % des chercheurs actifs en France travaillent dans une entreprise, un niveau proche de celui de l’Allemagne (59,5 %).

13 des 56 Médailles Fields (équivalent des Nobels en mathématiques) ont été attribuées à des Français.

Des instituts dédiés et reconnus

Dans les 100 plus grands innovateurs mondiaux figurent trois centres de recherche français (CNRS - 2e organisme mondial de recherche, CEA et IFP Énergies nouvelles).

On recense plus d'un million d'ingénieurs diplômés d'une école française. Parmi les meilleures : l'École polytechnique, Centrale Supélec, l'École des ponts ParisTech, Centrale Lyon ou encore les Mines ParisTech.

Le coût d'un chercheur en France

Selon l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT), le coût d’un chercheur en France est inférieur au coût d’un chercheur aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie, au Canada ou au Japon. En France, le dispositif du CIR a pour effet d’abaisser le prix du chercheur pour les entreprises. D'après leurs estimations, pour les entreprises étudiées, le CIR et les subventions associées diminueraient de 29 % le coût d’un chercheur en France. Grâce au dispositif « jeunes docteurs » du CIR, 1 300 docteurs seraient embauchés chaque année dans les entreprises.

Success stories

Ils sont français et ont réussi à l'international... Ils sont étrangers et se sont implantés avec succès en France...

Qui sont ces entreprises innovantes qui ont fait parler d'elles en France ces dernières années et qui réflètent de la compétitivité du pays ?

 

Focus sur les succès d’internationalisation

Découvrez ici à travers quelques réussites représentatives les diverses facettes de l’énergie entrepreneuriale française (Groupe Bénéteau, Toyota, Nutriset, Fränkische, Qwant, Prodways Group, Seafoodia, Armor Group, Akuo Energy, Château de Chausse).

Focus sur les startups qui réinventent notre monde

Découvrez ici l'ouvrage intitulé « What if…? Startups re-imagining the world » qui met en valeur 35 startups, licornes et pépites françaises et étrangères de différents secteurs d’activité, implantées avec succès en France. Hommage à la créativité et l’innovation à la française, cette publication montre à quel point les entreprises innovantes françaises, ou étrangères immatriculées en France, améliorent la qualité de vie à l’échelle internationale, en concrétisant des idées aussi extraordinaires que surprenantes.

Aujourd’hui, les entrepreneurs sont non seulement confiants et prêts à prendre des risques mais aussi impatients de présenter leurs produits au monde.