Le ministère de la santé, en collaboration avec les régions danoises ainsi que les autorités locales, a établi une nouvelle stratégie en matière de sécurité informatique. Ils ont ainsi dégagé une orientation commune visant à renforcer la protection des citoyens contre les pirates informatiques. La stratégie repose sur l’évaluation des menaces, des vulnérabilités et des risques du secteur de la santé. Cette stratégie fait écho aux conclusions du Centre danois pour la cybersécurité, qui, sur la base des expériences internationales, estime que la menace contre le secteur de la santé est "très élevée". En effet, la plupart des dossiers de patients sont numérisés, et un nombre croissant d'applications de santé visant à facilitent la vie des citoyens et des professionnels de la santé sont utilisées. « Une menace contre nos services de santé est une menace contre les patients. Nous devons prendre cela très au sérieux - et nous avons donc présenté une stratégie sur la manière de renforcer la défense du secteur de la santé contre ces menaces. Nous avons constaté le chaos causé au Royaume-Uni lorsque des pirates informatiques ont perturbé les systèmes informatiques de nombreux hôpitaux au détriment de la sécurité des patients. Cela n'arrivera pas au Danemark - et en cas d'incident, nous devons réagir rapidement et efficacement », a déclaré la ministre de la Santé, Ellen Trane Nørby. Les parties ont décidé que le secteur de la santé devrait œuvrer pour renforcer encore sa capacité de prédire, de prévenir, de détecter et de réagir aux violations de la sécurité et aux attaques de pirates informatiques. Pour maintenir la confiance des citoyens dans la sécurité des données sur leurs traitements, leurs soins et leur santé, tous les employés du secteur de la santé devront recevoir une formation sur l’utilisation sécurisée des soins de santé numériques et sur la sensibilisation aux emails à virus et autres risques.