Suite au plan de relance européen, Copenhague souhaite investir 60 % de la part qui lui reviendra au service d'objectifs climatiques. Le gouvernement danois à la Commission de Bruxelles se réunira vendredi 7 mai afin d’approuver ce plan durant l’été.

Le royaume va au-delà des 37 % prévus pour le climat dans le cadre des 750 Mds EUR destinés à réparer les dommages économiques et sociaux causés par le coronavirus. Même investissement pour la numérisation de l'économie, y compris des PME : le pays compte lui dédier 25 % des fonds, alors que chaque État membre doit y consacrer 20 %.

Le Danemark prévoit un montant de 11,6 Mds DKK (1,56 Md EUR). Cet objectif est également supérieur à celui adopté par les Vingt-Sept, à savoir une réduction d'au moins 55 % d'ici la fin de la décennie (par rapport au niveau de 1990).

Nicolai Wammen, le ministre social-démocrate des Finances a souligné que « ces investissements vont stimuler l'économie et soutenir l'emploi. En même temps, ils vont contribuer à atteindre l'objectif ambitieux du pays consistant à réduire de 70 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 »