La capitale sud-coréenne connaît un pic des cas de coronavirus qui n’avait pas été vu depuis mars. Aussi, le gouvernement a-t-il décidé de renforcer les règles de distanciation sociale dans la capitale et ses environs.

Il était parvenu au printemps à contrôler l’épidémie grâce notamment à une identification efficace des chaînes de contamination.

L’Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA) a recensé 37 546 cas au total dans le pays, et 545 décès depuis le début de la pandémie.

La vague actuelle d’infections qui a ressurgi a porté le nombre de cas actifs en Corée du Sud à un record de 7 873 patients, selon le KDCA.

Ce chiffre provoque des inquiétudes par rapport au nombre de lits qui restent disponibles dans les hôpitaux. La gravité d'une telle situation pourrait conduire à terme à une amplification des infrastructures hospitalières ?