Après une semaine d’intenses débats parlementaires, ayant vu la proposition d’extension de la TVA aux biens alimentaires basiques vivement contestée lors de manifestations, le Ministère des finances a revu ses objectifs de levée de ressources complémentaires pour 2019. Alors qu’il envisageait initialement de lever 19.466 Mds COP (au travers notamment d’un taux de TVA réduit de 19% à 18% mais à la base élargie, à hauteur de 11.349 Mds COP, et d’une cession d’actifs publics, pour 2.385 Mds COP), il ne vise plus qu’une levée de 7.381 Mds COP (notamment via une hausse des taux marginaux de l’impôt sur le revenu et d’un abaissement de seuils pour l’impôt sur le patrimoine, devant rapporter respectivement 1.900 et 1.200 Mds COP). Compte tenu du gap de financement de 14.000 Mds COP pour le budget 2019, le maintien de la trajectoire fiscale (auquel s’est à nouveau engagé le Ministre des finances) suppose des coupes budgétaires d’environ 6.500 Mds COP (non détaillées pour l’instant). Le vote de cette nouvelle proposition devrait intervenir au cours de la semaine prochaine