Les hommes âgés de 28 à 35 ans constituent la principale catégorie d’acheteurs de viande en ligne.

D’après les chiffres des ventes 2016 enregistrés sur Tmall.com – partie du groupe Alibaba -, complétés par ceux de CBNData, les femmes sont plus susceptibles de consommer des légumes frais.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande, pays qui ont des accords de libre-échange avec la Chine, sont les principales sources de viande importée et vendue en ligne en Chine.

Un autre pays faisant partie des 5 principales sources d’approvisionnement de viande est le Danemark, depuis longtemps ce pays est un des premiers fournisseurs de porc en Chine. Tmall, par exemple, vend des produits de porc sous la dénomination « Royal Danish », tels que des pieds de porc et des découpes de longe grasses.

Des poulets polonais entiers et réfrigérés sont également vendus sur le site de Tmall et sont distribués à partir de Shanghai, avec des conseils de préparation selon des recettes traditionnelles d’Europe de l’est.

La progression du commerce en ligne a aussi stimulé les ventes de spécialités régionales, comme le poulet style « Qingyuan » issu de la région de Guangdong, près de Hong Kong.