La Société internationale du ciment (SIC), filiale d’Atlantic Group, conglomérat contrôlé par l’homme d’affaires ivoirien Kone Dossongui (photo), signe une convention ce 4 août 2021 avec l’Agence de promotion des investissements (API) du Cameroun. Ladite convention offre à cette entreprise les facilités prévues par la loi de 2013 portant incitations à l’investissement privé en République du Cameroun, dans le cadre du projet de construction d’une cimenterie d’une capacité d’un million de tonnes dans la zone industrialo-portuaire de Kribi. Il s’agit notamment des exonérations fiscalo-douanières pouvant s’étendre sur une période de 5 à 10 ans.

La signature de la convention avec l’API a été précédée, le 3 août 2021, par le démarrage des travaux d’aménagement du site de 10 hectares mis à la disposition de la SIC par le Port autonome de Kribi (PAK).

Cette fois-ci, cet ancien ministre ivoirien de l’Agriculture reconverti dans les affaires se prépare à injecter un peu plus de 39 Mds XAF (59,455 M EUR) dans une cimenterie au Cameroun, après celle inaugurée à Abidjan le 28 janvier 2021. L’usine de production du ciment de Kribi, apprend-on, permettra de créer environ 1 600 emplois directs et indirects. Elle viendra davantage durcir la concurrence sur le marché local du ciment, sur lequel cinq opérateurs rivalisent déjà d’offres.

La cimenterie de la SIC aura le don de renforcer le positionnement d’Atlantic Group dans le landernau économique camerounais, où cette holding panafricaine détient déjà des actifs dans le secteur financier (Banque Atlantique et Atlantique Assurances) et industriel (Atlantic Cocoa), toujours grâce à des attelages avec des investisseurs locaux.

Ce nouvel investissement d’Atlantic Group au Cameroun confirme surtout le coup de fouet que l’Ivoirien Koné Dossongui veut donner à son expansion en Afrique. En effet, fin 2020, Atlantic Financial Group (AFG) a finalisé le rachat des filiales de BNP Paribas aux Comores, au Gabon et au Mali, renforçant ainsi davant