Business Expedition Urban transport & railways 2022 - Egypte

13 - 14 déc. 2022
Le Caire, Égypte
Sur devis

Le réseau ferroviaire égyptien figure parmi les plus anciens au monde, et sa vétusté en fait un facteur de danger. L’Egyptian National Railway, en charge du réseau, priorise le développement de la signalisation et de la sécurité, mais aussi la rénovation des voies : 1 000 km devraient être rénovés d’ici 2030.

L'Égypte a ainsi fait du secteur des infrastructures de transport une priorité, les investissements dans les routes et les ponts s'élevant à environ 1,8 milliard USD en 2020. Les autorités souhaitent développer le fret ferroviaire (porter le volume de marchandises transportées par voie ferroviaire de 3,1 millions de tonnes (2019) à 25 millions de tonnes d‘ici 2025, en mettant l’accent sur les lignes reliant les zones industrielles et commerciales aux ports maritimes) mais aussi améliorer la sécurité des passagers et désengorger le Caire dont les infrastructures subissent la pression démographique de 24 millions d’habitants (soit un quart de la population égyptienne, qui s’élève à 100 millions). Le gouvernement prévoit d'investir 3,1 Mds USD pour développer l'infrastructure ferroviaire du pays d'ici 2022. Il est pour cela activement soutenu par les bailleurs de fonds.

A titre d’exemple, la Banque européenne d'investissement (BEI) a accordé un crédit de plus de 212 millions d'USD pour soutenir les transports publics et la même somme pour soutenir les transports publics dans le Grand Caire. L'AFD est également très présente sur le projet du métro du Caire, et la réhabilitation du tramway d'Alexandrie, ainsi que la transformation de la ligne ferroviaire d'Abu Qir en métro.