Business Expedition @ RAILTEX/INFRARAIL - Royaume-Uni

7 - 8 sept. 2021
Birmingham, Royaume-Uni
Sur devis

Le secteur ferroviaire britannique est le plus dymanique d’Europe, notamment sous l’impulsion de grands projets et de l’engagement durable du gouvernement en matière d’investissement dans les infrastructures. Dans son Budget 2020, il prévoit ainsi d’investir d’ici 2025 plus de 760 milliards d’euros dans les infrastructures au sens large, notamment ferroviaires. Parmi les projets majeurs, le programme High Speed 2 attire particulièrement l’attention des acteurs du secteur. Estimé à 126 millliards d’euros, il s’agit de construire d’ici 2040 plus de 550 kilomètres de lignes à grande vitesse entre la capitale et le nord du pays.

Etant donné l’expertise et la réputation des entreprises françaises dans le secteur du rail, d’autant plus dans le domaine de la grande vitesse, les opportunités sont considérables.

Vous représentez une entreprise française active dans le secteur ferroviaire et vous êtes intéressé par les projets ferroviaires britanniques ?

Le bureau Business France de Londres vous propose une Business Expedition – Les opportunités du ferroviaire au Royaume-Uni. Cette mission se déroulera du 11 au 13 mai 2021 à Birmingham, en marge des incontournables salons professionnels Railtex et Infrarail, et vous permettra de :

  •  Comprendre le marché et ses opportunités, à travers des interventions de spécialistes
  •  Rencontrer et échanger avec des intervenants experts au cours de session de présentation et de networking
  •  Rencontrer des acheteurs d’entreprises présentes sur le marché britannique via des rendez-vous B2B
  •  Visiter un site de travaux High Speed 2 ou un centre d’innovation consacré au ferroviaire de la réputée Université de Birmingham, associée à la fédération professionnelle Rail Alliance
  •  Visiter les salons professionnels Railtex et Infrarail.

Cet évènement est inscrit au Programme France Export. La participation à celui-ci est donc éligible à un Chèque de Relance Export financé par l’Etat (50 % des dépenses prises en charge dans la limite d’un plafond de 2 500 € HT max.).