Le Mexique est au centre de négociations commerciales avec d’autres pays : alors que le Mexique est en train de renégocier l’ALENA (Accord de Libre Echange de l’Amérique du Nord) avec les Etats-Unis et le Canada, le pays a entamé des négociations avec le Brésil pour un Agrément de Complémentarité Economique bilatéral (ACE). La sécurité alimentaire est l’un des sujets de cet accord, qui, bien sûr, inclut les produits agricoles.

Selon les chiffres de l’USDA, le Mexique représente 20% environ des exportations de poulets des Etats-Unis. D’après l’Association Brésilienne des Protéines Animales (ABPA), le marché mexicain a représenté seulement 2,26% des volumes exportés par le Brésil en 2016, mais ce pourcentage pourrait augmenter en 2017.

Par ailleurs, les Etats-Unis constituent un partenaire minime dans les exportations brésiliennes et, inversement, le Brésil n’est pas un client traditionnel des Etats-Unis pour la viande de poulet.

A noter qu’entre les 2 pays, il existe des différences, à savoir que 94,5% des exportations américaines sont composées de découpes de poulet et seulement 2% en poulets entiers alors que le Brésil exporte 59,2% en découpes et 36,6% en poulets entiers.

Le Ministre de l’Agriculture brésilien a indiqué récemment que le Brésil était très intéressé par l’ouverture du Mexique et renégocie l’ACE 53 (Agrément de Complémentation Economique) qui comprend une liste de produits agricoles prioritaires brésiliens à l’export vers le Mexique, dont la viande de volaille.