Initialement spécialisée dans la gestion des infrastructures numériques et la vente en gros de capacités Data, la Société Béninoise d'Infrastructures Numériques (SBIN) va devenir le 3ème opérateur mobile du Bénin. C’est l’une des grandes décisions prises par le gouvernement béninois.

Cette décision est motivée par la volonté d’offrir une meilleure qualité des services mobiles aux citoyens. Le marché béninois des télécommunications est actuellement disputé par MTN et Etisalat qui détiennent respectivement 68,55 % et 31,45 % des parts de marché. Avant l'arrivée de la SBIN, ces 2 sociétés étaient les seules sur le territoire national après que le gouvernement avait retiré à Bell Bénin Communications SA (BBCom) et Glo Mobile leur licence télécoms à la suite de certaines réformes entreprises dans le secteur des télécoms.

En annonçant d’ores-et-déjà le recrutement d’un gestionnaire à la SBIN, l’Etat œuvre à concrétiser sa vision de transformation digitale du Bénin. A travers son Programme d’actions du gouvernement (PAG), le chef de l’Etat béninois veut construire un écosystème numérique dynamique qui va être une référence dans toute l’Afrique.