Les travaux de réalisation de la ligne ferroviaire Touggourt-Hassi Messaoud qui est l’un des mégaprojets retenus par le gouvernement pour le Sud du pays sont en bonne voie, l’avancement physique de la réalisation a atteint 64 %. Lancé en 2013, le coût de l’opération, qui comprend l’étude, la réalisation et l’équipement, est estimé à 70 Mds DA, selon les responsables du secteur à Ouargla. Cette ligne ferroviaire, s’étalant sur 150 kilomètres, dont 35 km en double voie, prévoit 3 gares, Touggourt, nouvelle ville de Hassi Messaoud et le pôle pétrolier de Hassi Messaoud, 11 ouvrages (ponts-rails), des dalots et des passages souterrains destinés aux cheptels, notamment aux dromadaires, et des structures de protection des pipelines.

La boucle « Sud-Est » d’un linéaire global de 560 kilomètres englobe 4 lignes principales desservant les wilayas de Laghouat, Ghardaïa, Ouargla et El-Oued, et entre dans le cadre du développement et l’extension du réseau ferré national (RFN) dont l’objectif est le développement de l’infrastructure de base de la région du Sud du pays et répondant à la stratégie arrêtée par le schéma national d’aménagement du territoire (SNAT). Concernant les lignes Ghardaïa-Ouargla (180 km), Ouargla-Hassi Messaoud (90 km) et Touggourt-El-Oued (105 km), elles sont à l’étude, notamment dans la phase de collecte des données et les levées topographiques.

Concernant les autres lignes déjà en exploitation, la nouvelle ligne reliant la circonscription de Touggourt à la capitale Alger, mis en service le 13 octobre 2019, connaît des afflux importants.