Rachid Nadil, Président de l'Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), a fait part de l'augmentation de la consommation des carburants après le retour à l'activité économique, avec la stabilisation de la situation épidémiologique.

Il a assuré que, grâce à la mise en service de la raffinerie de Hassi Messaoud, l'Algérie pourra exporter des dérivés pétroliers.

Il a également expliqué que « la consommation d'essence a augmenté au cours du 1er trimestre 2022 par rapport à 2021, atteignant 1 200 000 tonnes et 2,5 millions de tonnes pour le diesel et 350 000 tonnes pour le carburant ».

Il a souligné que « la production nationale couvre la demande et qu’un excédent sera connu à l'avenir dès la mise en service de la raffinerie de Hassi Messaoud. L’Algérie se tournera alors vers l'exportation de dérivés pétroliers».