Abdelhamid Hemdani, ministre algérien de l’agriculture et du développement rural, a récemment annoncé la révision et réorganisation du circuit de commercialisation du lait dans certaines régions, le but étant la résorption de la pénurie de ce produit localement, où il est parfois introuvable.

Il a précisé qu’il sera tenu compte des spécificités de chaque région afin de mettre fin aux problèmes des distributeurs qui se trouvent à grande distance de ces régions, et qui font que le produit soit cher.

Le ministre a noté que des mesures ont été prises par l’Etat en approvisionnant des laiteries par l’Office National Interprofessionnel du Lait et des Produits Laitiers (ONIL), rappelant que durant le mois sacré et vu la conjoncture actuelle liée à la crise sanitaire mondiale de la Covid-19, 15 laiteries publiques et 102 laiteries privées ont été fournies par le secteur via l’ONIL.

Les efforts dans ce secteur ont été doublés, mais plusieurs dépassements ont continué à être signalés par les laiteries et distributeurs comme le décrit le ministre de l’agriculture, il a également assuré que des mesures juridiques seront prises.