L’Association des opérateurs du réseau de transport méditerranéen pour l’électricité et l’exploitation des réseaux de transport de haute tension de 18 pays méditerranéens (Med-TSO) a examiné les règles à mettre en place pour accroître les échanges d’électricité entre les différents réseaux de la zone Med-TSO. A cet effet, un atelier sur le développement et l’intégration des énergies renouvelables dans la région méditerranéenne a ainsi été organisé par cette association.

Cette rencontre aura permis d’identifier les complémentarités entre les différents pays et les possibilités d’échanges d’énergie à travers les réseaux, a indiqué Rabah Touileb, président de la Commission Technique Echanges Internationaux de l’électricité, et également directeur de la stratégie au niveau du Groupe SONELGAZ. Pour sa part, le secrétaire général de Med -TSO a indiqué que l’atelier de cette association entre dans le cadre du projet méditerranéen de 3 ans (février 2015 -janvier 2018) qui est financé par la commission européenne et ce, pour améliorer l’intégration des systèmes électriques méditerranéens.