En marge d’un atelier national traitant le thème du corail, Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de la pêche et des ressources halieutiques, annonce la relance de la pêche au corail après une suspension qui perdurait depuis en 2001.

La rencontre s’est tenue au niveau de la wilaya d’El-Tarf (« préfecture » côtière située à plus de 600 km à l’est d’Alger), en présence des walis de Jijel et de Skikda, 2 wilayas côtières respectivement situées à 330 km et à 500 km à l’est d’Alger, du wali d’El-Tarf, du recteur de l’université de cette même wilaya, du directeur général de l’AGENOR, des acteurs de la filière tels les directeurs d’écoles de formation, les responsables des ports de pêche ainsi que d’autres personnes intéressées par l’activité et/ou qui souhaitent s’y lancer.

Sans cacher les difficultés rencontrées pour réaliser ce projet lors de son 1er passage au ministère de la pêche en 2015, Sid-Ahmed Ferroukhi rappelle toute l’étude sur l’état des ressources corallifères qu’il y avait consacrée. Il assure à présent qu’en 2021 il décide de passer à la phase pratique du projet, d’où l’intérêt de sa rencontre avec les professionnels, acteurs, institutions, engagés dans l’exploitation, la transformation et la commercialisation du corail.