Selon le rapport « South African Digital Customer Experience», dirigé par l’agence marketing Rogerwilco, les entreprises implantées en Afrique du Sud ne tirent toujours pas profit du potentiel commercial de l’e-commerce. La vente en ligne ne représenterait que 14 Mds ZAR (838 M EUR), soit 1,4 % de la part totale des ventes.

Alors que la demande explose – le e-commerce avoisinera, en 2021, les 20 millions de consommateurs, soit près d’un tiers de la population du pays – le manque à gagner serait de 34 Mds ZAR (2 Mds EUR). Les utilisateurs abandonnent en masse leurs achats en ligne suite à de mauvaises expériences. En cause, des paiements bancaires en ligne déficients, un service client inexistant, et des expériences web non-intuitives.

Les entreprises sud-africaines se doivent désormais d’investir bien au-delà de la moyenne actuelle, située entre 10 et 24 % du budget marketing. La priorité doit être mise sur la rapidité du site, la qualité de l'expérience utilisateur ou encore la disponibilité des produits en ligne.