La province du Cap-Occidental, à la suite d’une démarche légale lancée en 2017, vient d’obtenir le droit de s’approvisionner en électricité directement auprès de producteurs indépendants (IPP). Cette mesure permet d’ouvrir le marché de la production d’électricité aux IPP. Par ailleurs, la ville, dont la politique énergétique favorise la production décentralisée, se voit encouragée par la parution de la dernière version de l'Integrated Resource Plan (IRP), qui autorise le rajout jusqu'à 500 MW par an de production décentralisée à l'échelle nationale. La porte-parole de l’Alliance démocratique (DA), Deidré Baartman, a insisté sur la nécessité de mettre en place de nouveaux appels d'offres pour des projets qui permettront au pays de réduire sa dépendance vis-à-vis du charbon et de l’électricien Eskom, qui peine à assurer un approvisionnement stable. Ainsi, le pays se tourne vers un modèle énergétique plus diversifié et moins carboné.