Malgré sa valeur nutritive, la consommation de sorgho par habitant est en baisse depuis des dizaines d’années, en Afrique du Sud et sur le continent. En effet, entre 2000 et 2018, la consommation par les sud-africains a diminué de 16 % et est estimée à 1.62 kg par habitant. Par ailleurs, les chiffres sont similaires pour la consommation de maïs sur la même période (-15 %), mais l’usage du maïs a augmenté pour l’alimentation animale.

De même, les exportations de sorgho ont également diminué. Les marchés d’exportations, tels que le Botswana, ayant augmenté leur niveau de production locale.

Certains agriculteurs sud-africains commencent à se diversifier vers d’autres cultures. Sans promotion auprès des consommateurs de cette plante ancestrale en Afrique, la consommation devrait continuer de baisser.