Les hydrocarbures en Angola

Author: Bureau Business France de LUANDA

2021 - 5 pages

Publisher: Business France

Reference: B2102128A

Price: Free

L’Angola, 2e pays pétrolier d’Afrique, est très dépendant de sa filière hydrocarbures : 40 % du PIB et 65 % des revenus de l’État sont directement issus de la manne pétrolière. L’arrivée au pouvoir en 2017 du président Lourenço a eu pour effet une relance massive de l’exploration pétrolière pour pallier la production déclinante de champs vieillissants. La baisse des cours du pétrole, suite à la crise économique liée au Covid-19, a cependant porté un coup d’arrêt à ces volontés d’expansion.

La plupart des puits et projets à l’étude se trouvent en offshore ultra-profond (plus de 95 % de la production locale, ce qui induit haute technologie et technicité). Pour cette raison, la plupart des infrastructures de production pétrolière en Angola sont des FPSO. Les opérateurs pétroliers principaux en Angola sont Total E&P Angola (575 000 B/J de production, deuxième filiale monde du groupe après les EAU), Chevron (250 000 b/j, opérant sous le nom de CABGOC soit Cabinda Oil Gulf Company), Exxon (129 000 b/j), BP (100 000 b/j), ENI (100 000 b/j) et la société nationale Sonangol P&P (50 000 b/j).