La France : un des pays les plus ouverts à l’investissement international

Les 20.000 filiales de groupes étrangers installés sur le sol français, témoignent de la tradition française d’ouverture aux investissements étrangers. En moyenne, 19 entreprises étrangères investissent en France chaque semaine.

Les filiales des groupes étrangers :

  • emploient 13% des effectifs salariés en France (près du quart dans le secteur de l’industrie)
  • contribuent à hauteur de 19% au chiffre d’affaires de l’économie française (29% dans l’industrie)
  • assurent 32% des exportations françaises
  • assurent 28% des dépenses de R&D totales des entreprises en France

Par ailleurs, environ la moitié de la capitalisation boursière des entreprises de la Bourse de Paris sont détenus par des non-résidents.
Contactez-nous (click vers contacts), et nous vous démontrerons les atouts de la France sur différentes stratégies d’investissements internationales et européennes :

Les Quartiers Généraux Européens et les Centres de décision

La France offre de nombreux avantages pour l’installation de quartiers généraux et de centres de décision : 

  • position géographique idéale au cœur du continent européen, carrefour entre l’Europe du Nord et le bassin méditerranéen
  • des infrastructures performantes et des connexions fréquentes avec les pays de la zone EMEA (Paris-Le Bourget est le 1er aéroport d’affaires en Europe et Paris-Charles-de-Gaulle est le 2ème aéroport européen pour le trafic de passagers)
  • disponibilités immobilières de qualité à des tarifs compétitifs
  • facilité d’engager des cadres internationaux en provenance du monde entier et de séjourner sur le territoire français : qualité de vie reconnue pour les salariés et leurs familles, nombreuses écoles internationales pour les enfants, système de santé, aménagements fiscaux en faveur des cadres impatriés, visas adaptés, etc.
  • présence de nombreuses entreprises multinationales (parmi les 500 premières entreprises mondiales, 31 entreprises sont françaises, 28 allemandes et 28 britanniques)
  • « La Défense » située aux portes de Paris, est le plus grand quartier d’affaires d’Europe continentale
    - l’écosystème est particulièrement attractif pour les activités de R&D

La Recherche & Développement

La France offre un écosystème particulièrement favorable aux activités de R&D :

  • Qualité des chercheurs et disponibilité de main d’œuvre qualifiée
  • Nombreuses possibilités de recherche collaborative avec des instituts de recherche privés et publics, des universités ou d’autres entreprises (par exemple au sein des pôles de compétitivité)
  • Un crédit d’impôt recherche (CIR) simple et efficace : 30% des dépenses annuelles de R&D jusqu’à 100 M€ par société et 5% au-delà de ce montant
  • Un statut juridique spécifique pour la JEI (Jeune entreprise innovante)
  • Une palette élargie d’instruments financiers et de conseils proposés par Bpifrance (banque publique d’investissement française)

L’attractivité de la France pour les activités de R&D est régulièrement reconnue non seulement par les classements internationaux, mais aussi et surtout par les entreprises étrangères dont plusieurs centaines ont décidé d’investir dans un centre de R&D en France au cours de la dernière décennie. Ainsi, en 2015, les filiales des entreprises étrangères en France ont contribué à hauteur de 28% aux dépenses de R&D en France.

La France : Une plateforme industrielle et commerciale entre l'Europe et l'Afrique francophone et non francophone

Les exportations françaises vers l’Afrique sont de l’ordre de 30 Md€ par an, et sont en croissance rapide : le continent est destinataire de 6,4% des exportations françaises.
Ce flux généré par 40 000 entreprises nous place au premier rang européen.
Cette situation très favorable est renforcée également par le fait que la France est le premier investisseur européen en Afrique, avec plus de 1000 entreprises qui s’y sont implantées au fil du temps.
La France dispose des hubs aériens et fret les plus performants sur les destinations africaines, et le système d’accompagnement bancaire français y est très largement présent – comme notre réseau de R&D public ; autre facteur d’attractivité de la France comme pays de projection vers les marchés africains : l’intensité très élevée des liens éducatifs et universitaires entre nos pays.
L’ensemble de ces facteurs est soutenu par une proximité historique des cadres juridiques et réglementaires français et africains, ainsi que par la vitalité des accords bilatéraux monétaires, fiscaux, sociaux et juridiques conclus par la France et un très grand nombre de pays africains.

Le secteur Logistique

Au cœur du continent européen, carrefour entre l’Europe du Nord et le bassin méditerranéen, la France dispose d’avantages comparatifs géographiques qui lui donnent vocation à occuper une place majeure dans la logistique européenne. Ainsi, le secteur de la logistique en France représente environ 200 Mds€ de chiffre d’affaires annuel, plus de 1,8 million d’emplois et près de 100 000 entreprises.

  • Une desserte aérienne de premier rang en Europe : Paris-Charles-de-Gaulle est le 2ème aéroport européen pour le fret et le trafic de passagers, Paris-Le Bourget est le 1er aéroport d’affaires en Europe
  • Le premier réseau routier d’Europe: Plus d’un million de km de routes dont près de 11 500 km d’autoroutes.
  • Un réseau ferroviaire parmi les meilleurs en Europe : 30 000 km de lignes (2ème réseau d’Europe), 2ème rang européen pour les lignes de chemin de fer à grande vitesse
  • Un accès maritime de tout premier rang : 1ère façade maritime européenne (5 000 km de côtes et 7 grands ports maritimes), le port de Marseille Fos est le 1er port français et le 1er port de la Méditerranée, HAROPA (réunion des ports du Havre, Rouen et Paris) a été élu « Best Green Seaport » du monde, le 3ème armateur mondial de fret est français : CMA-CGM.
  • Le premier réseau de voies navigables d’Europe : près de 8 500 km dont 2 000 km de voies à grand gabarit

Le secteur productif

La France est un grand pays industriel, qui décroche tous les ans la première place pour l’accueil d’investissements productifs en Europe.

Que ce soit dans les secteurs de l’aéronautique et du spatial, de l’agroalimentaire, de l’automobile et des transports, ou de la transformation des métaux, les entreprises de production peuvent compter en France sur :

  • une production d’énergie de qualité, provenant de sources diverses et à coût très compétitif ;
  • des infrastructures et des réseaux d’approvisionnement surs ;
  • des coûts comparables à ceux de l’Allemagne et du Benelux ;
  • des personnels formés et un système de formation continu dans lequel des investissements publics massifs sont réalisés de manière permanente ;
  • la disponibilité de fournisseurs de services de rang mondial ;
  • des dispositifs d’accompagnement locaux puissants, au travers de plus de 70 pôles de compétitivité sectoriels, mariant R&D, Universités, et entreprises ;
  • des ressources foncières et immobilières très compétitives ;
  • un système d’accompagnement et d’aides à l’investissement innovant.

Secteur financier

Le secteur financier rassemble en France 1,2 millions emplois, génère 300 milliards d’Euros de financements et concentre plus de 100 centres de recherché privés ; pour l’alimenter, le marché du recrutement de talents financiers atteint plus de 70 000 nouveaux recrutements par an. Quatre banques françaises se classent dans le top 10 européen Paris est la 1re ville en Europe où les plus grandes entreprises industrielles ont leur siège : « À Paris, vous trouverez vos clients. » (Paris Europlace).

Ce réservoir de talents est la conséquence d’un système de formation supérieur très performants : ingénieurs mathématiciens, experts financiers, cadres gestionnaires, la Finance française est hautement reconnue dans le monde.

La place financière de Paris se positionne comme le leader en Europe du marché d’actions, d’obligations d’entreprise et de dettes d’Etat. La Place de Paris offre une porte d’accès privilégiée aux investissements de la zone euro et est pionnière sur les nouveaux canaux de financement que sont les placements privés et le crowdfunding ?

La France constitue aussi le second marché européen de l’assurance, le second pôle mondial de la gestion collective – sans oublier notre position d’avant-garde pour ce qui concerne l’émission de « green bonds ».

L’innovation, cela se traduit aussi par la place grandissante des fintechs en France (qui en compte plus de 750), la part croissante des financements libellés en RMB (20% des flux commerciaux franco-chinois) et les solutions fournies par plus de 1000 chercheurs en finance.

Enfin, la place de Paris dispose d’un marché immobilier fluide, valorisant et attractif pour les nouveaux entrants financiers, qui permet de travailler avec l’ensemble de l’Europe de manière quotidienne.

Les start-up !

Tous les pays du monde convoitent les talents fondateurs de start-up ! La France dispose quant à elle d’un atout supplémentaire de taille : elle est elle-même une terre d’entreprenariat et de création et 8 000 start-up forment sur son sol un gisement de croissance pour l’avenir.

Rassemblé autour du label de la French Tech, dont la reconnaissance est internationale, ces entreprises innovantes et technologiques bénéficient en France d’un accompagnement puissant, structuré autour du Programme d’Investissements d’avenir (PIA), de soutiens financiers privés et publics importants et de structures d’accueil dédiées couvrant l’ensemble du territoire. En 2015, la capitale devance toutes les villes européennes pour les levées de fonds en phase d’amorçage.

Des preuves ? 200 start-up françaises ont exposé au CES de Las Vegas en 2016 (avec le support de Business France !) ou la création à Paris du plus grand incubateur de start-up du monde, la Station F (1000 jeunes pousses !). Avec près de 2 Md€ levés en 2015, la France conserve sa 2e place dans l’écosystème européen du capital-risque, en nombre d’opérations réalisées, après le Royaume-Uni mais devant l’Allemagne (EY, Baromètre du capital-risque en France - 2015).

Pour accroître encore sa position de leader dans ce domaine, le French Tech Ticket attire chaque année des entrepreneurs du monde entier, sur concours, en leur offrant un fast-track personnalisé tant au niveau administratif que personnel.

Un projet d’aménagement d’envergure européenne, qui illustre la manière dont la France se projette dans l’avenir : le Grand Paris

Ce n’est pas un secteur économique en soi, c’est Paris, ville-monde, qui se modernise et redessine l’avenir et son environnement urbain. Un chantier gigantesque au service des 6 millions de franciliens utilisateurs quotidiens de son réseau de transports en commun, en repensant les liaisons inter-territoires, anticiper les changements de la ville et prendre en compte la révolution numérique. Pour les investisseurs, c’est un terrain de jeu formidable et dense en opportunités qui marrie des besoins de financement pour les infrastructures nouvelles et modernisées, des leviers immobiliers nouveaux, et une croissance économique impulsée pour les 20 prochaines années.

Business France est partie prenante de ce grand chantier qui a démarré et peut assurer un lien direct entre vous et les opportunités qui se créent maintenant.