La France confirme tous les ans son très bon positionnement en Europe pour l’attraction des investissements étrangers. Des réformes permanentes sont initiées pour améliorer notre cadre réglementaire : des Conseils stratégiques de l’attractivité réunissent chaque année, autour du Président de la République, une trentaine de dirigeants d’entreprises étrangères afin de contribuer à l’attraction des investissements et des talents étrangers.

Les réformes conduites en France pour améliorer la compétitivité et l’environnement des affaires ont pour vocation :

  • de stimuler la R&D et l’innovation grâce au crédit d’impôt recherche et aux pôles de compétitivité ;
  • de redresser les marges des entreprises grâce au crédit d’impôt compétitivité emploi ;
  • de réduire le coût du travail au travers des allègements de charges sociales mises dans le cadre du pacte de responsabilité ;
  • de faciliter l’accès des entreprises à des financements de proximité grâce à Bpifrance, la banque publique d’investissement ;
  • d’améliorer la flexibilité du marché du travail et d’engager un dialogue social rénové ;
  • ainsi que de soutenir et accélérer l’investissement des entreprises en renforçant la sécurité juridique des investisseurs (rescrits fiscaux, suramortissement exceptionnel, charte de non rétroactivité fiscale…).

 

Nous mettons à votre disposition le in France, rédigé en collaboration avec des spécialistes reconnus, cabinets d’avocats, d’audit, d’expertise comptable et de ressources humaines ; il a été réalisé pour les dirigeants d’entreprises étrangères qui souhaitent s'implanter en France, où déjà environ vingt mille sociétés étrangères développent leurs activités sous des formes juridiques très diverses.

Pour les investisseurs internationaux, le Gouvernement français a créé  , un bureau d’accueil unique pour toutes questions relatives à la fiscalité que vous pouvez joindre ici.

En dix points clefs, retrouvez les principaux arguments fiscaux en faveur de notre pays.

Pour ce qui concerne le Crédit d’Impôt Recherche, principale mesure d’accompagnement des investissements dans la R&D en France, nous vous proposons un kit spécifique que vous pouvez retrouver ici.

Autre axe d’accompagnement fort, la mise en œuvre d’une politique de soutien à la mobilité des talents internationaux : la France vise l’excellence en la matière et vous pouvez retrouver ici les éléments clef de cette politique.

Enfin, la France est aussi attractive par les soutiens financiers et fiscaux en faveur de l’investissement et la création d’emploi dans les entreprises ; trouvez plus de détails ici

Contactez nous !

Le réseau de Business France est l’interlocuteur privilégié des investisseurs étrangers pour recenser précisément les soutiens financiers publics mobilisables pour leur projet d’investissement, et pour aider à élaborer les dossiers de demande d’aides publiques.

Business France facilite le contact entre les entreprises étrangères et les organismes publics français (ministères, collectivités locales, agences de l’Etat, etc.) chargés d’accompagner ces investisseurs.

Un dispositif d’aides étendu et divers existe en France pour répondre aux besoins des investisseurs. Ces aides sont accordées par l’Etat et par les collectivités locales et peuvent concerner tout type de projet : production, services, recherche développement et innovation, formation etc.

Selon la localisation de l’investissement (zones prioritaires d’aménagement du territoire) et du type d’entreprise qui le conduit (grande entreprise, entreprise de taille intermédiaire (ETI ou PME), le niveau d’aide publique peut varier, dans la limite des plafonds européens.

La Banque Publique d’Investissement vient renforcer cette offre d’aides publiques pour financer les projets de développement des entreprises en France et à l’export, notamment celles de moins de 5 000 salariés.

Des supports variés pour répondre aux besoins des entreprises, dans le respect du cadre réglementaire européen :

  • Subventions à l’investissement,
  • aide à l’immobilier d’entreprise,
  • aides fiscales sous forme de sur-amortissement, d’exonérations fiscales ou de crédits d’impôt,
  • exonérations de cotisations sociales patronales et aides à l’embauche de salariés,
  • prise en charge d’une partie des frais de formation professionnelle,
  • garantie publique en faveur des PME,
  • prêts à taux bonifié ou sans intérêt,
  • intervention de capital.

Contactez-nous afin d’aller plus loin en notre compagnie !