Une startup, une histoire : et si votre table de mixage tenait dans un smartphone ?

Comment une mini-table de mixage portative a révolutionné le monde des DJs. Découvrons DJiT.

« La musique, ce n’est pas juste de l’écoute, c’est de la création, de la production et de l’apprentissage », aime préciser Jean-Baptiste Hironde, l’ingénieur en aéronautique et espace à l’origine de DJiT. Ancien DJ amateur à ses heures perdues quand il était étudiant, cet entrepreneur s’est un jour demandé pourquoi il n’existait pas de logiciel simple destiné au grand public qui permette de mixer. Quelques années plus tard, il créait l’application de mix la plus téléchargée au monde, edjing Mix, qui comptabilise aujourd’hui plus de 45 millions de téléchargements !

Depuis sa création, en 2009, DJiT ne cesse d’évoluer, tout en cherchant à développer un véritable écosystème prêt à répondre à tous les usages potentiels de la musique. C’est dans cette optique que Jean-Baptiste a décidé en 2015 de s’orienter vers le hardware. Une stratégie proposant à la fois une solution pour les techniques de DJing, qui nécessitent une sensation de toucher et de contrôle, mais également un usage élargi de ses applications.

C’est ainsi qu’est né Mixfader, le premier objet connecté pour scratcher*. Connecté en Bluetooth 4.0 à n’importe quelle application, cet accessoire a créé un engouement planétaire. Présenté en 2015 lors du SxSW, le festival américain du numérique, Mixfader, pourtant encore à l’état de prototype, a défrayé la chronique en moins de quarante-huit heures en comptabilisant plus de 2 millions de vues sur sa vidéo teaser.

Tout s’enchaîne ensuite très vite. Encouragé par cet enthousiasme mondial, DJiT lance une campagne Kickstarter dans les mois qui suivent. En seulement trente jours, la startup écoule près de 1 300 Mixfader. Après les premières livraisons en avril 2016, l’objet connecté devient disponible dans les rayons des plus grandes enseignes européennes comme Colette, Boulanger, la Fnac, les Galeries Lafayette ou encore Harrods… Aujourd’hui, DJiT collabore avec les plus grands noms de la scène DJ internationale, notamment DJ Q-Bert, véritable ambassadeur du scratch et multi-champion du monde dans sa discipline.

Jean-Baptiste, dont les ambitions pour DJiT semblent insatiables, a réussi son pari. Avec un smartphone, et pour seulement 129 €, il a créé une table de mixage portative pour tous. La startup ne compte pas en rester là. Son écosystème d’applications continue de grandir avec aujourd’hui plus de 90 millions de téléchargements. Et sa très récente levée de fonds de 2,4 millions d’euros, annoncée début novembre 2016, lui permettra de poursuivre son développement international. Il faut dire qu’avec l’entrée de business angels de haut vol à l’instar de Martin Solveig, de Jean-Charles Carré ou du P.-D.G. du Groupe Innov8, Stéphane Bohbot, DJiT a su bien s’entourer pour y parvenir.

* Action de déplacer de gauche à droite un élément sur les tables de mixage pour passer d’une piste à l’autre.

Découvrez ici « What If… Startups re-imagining the world », l’ouvrage inédit dédié à la réussite et à la créativité de 35 startups, signé Business France.

Si vous souhaitez aussi en savoir plus sur la Tech française, découvrez ici nos kits dédiés.

Aucun commentaires

Ajouter un commentaire

As it will appear on the website

Not displayed

Votre site web

ARTICLES PRÉCÉDENTS