Les grandes écoles françaises dans le viseur des recruteurs

Le dernier classement mondial des universités du Times Higher Education (THE 2017), qui étudie l’employabilité des jeunes diplômés de 150 institutions, a recensé 12 établissements tricolores dont 3 dans le top 30.

Le palmarès, paru ce matin, fait la part belle aux établissements proches du tissu industriel et dont l’enseignement diversifié sait mettre en valeur l’entrepreneuriat. La France classe 3 grandes écoles dans les 30 premiers (École Polytechnique, HEC Paris, EMLYON), ce qui en fait le 3e pays le mieux représenté, derrière les Etats-Unis (10 universités) et le Royaume-Uni (4 universités). A noter que l’école Polytechnique (+21 places) et l’EDHEC (+34 places) ont notablement progressé cette année.

Fondé sur un sondage réalisé auprès de 2 500 employeurs dans 22 pays et auprès d’un second panel de 3 500 managers internationaux, le classement en est à sa 7e édition. D'après les employeurs interrogés, les principales caractéristiques qui favorisent l'employabilité des jeunes diplômés sont leur expérience professionnelle, leur degré de spécialisation et leur maitrise des langues étrangères.

Pour en savoir plus sur le rapport, cliquez ici.

Détail du classement des établissements français :

  • 22e (+21) École Polytechnique
  • 23 (-2) HEC Paris
  • 27 (-1) EMLYON
  • 32 (+1) École Normale Supérieure
  • 36 (-) Mines ParisTech
  • 41 (+1) CentraleSupélec
  • 70 (+4) ESSEC Business School
  • 90 (+7) Sciences Po
  • 98 (+34) EDHEC
  • 104 (-17) Université Pierre et Marie Curie
  • 129 (-16) Université Paris-Sud
  • 149 (nouvelle entrée) ESCP Europe

Aucun commentaires

Ajouter un commentaire

As it will appear on the website

Not displayed

Votre site web

ARTICLES PRÉCÉDENTS