La première route solaire au monde est normande !

En décembre dernier, la ministre de l’environnement Ségolène Royal, inaugurait la première route solaire au monde à Tourouvre, dans l’Orne. Cette technologie, qu’elle entend développer en France et à l’étranger, a la particularité de transformer le rayonnement solaire des surfaces routières en énergie.

Ce sont donc 2 000 automobilistes, qui, depuis le 22 décembre, empruntent en moyenne chaque jour la RD5 pour sortir de Tourouvre et roulent désormais pendant un kilomètre sur 2 800 dalles photovoltaïques. L’ensemble des travaux a été couvert par une subvention de 5 millions d’euros de l’Etat.

Les deux initiateurs du projet baptisé « Wattway », Colas (leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport) et le CEA Tech (accélérateur d'innovation au service de l'industrie), attendent de cette route solaire une production de l’équivalent d’un éclairage public d’une ville de 5 000 habitants. Madame Royal, convaincue du génie de cette innovation, a annoncé lors d’une conférence de presse qu’elle avait pour objectif de déployer cette technologie avec l’installation de 1 000 kilomètres de voies solaires d’ici à cinq ans.

« A l’heure de la transition énergétique, imaginez une route capable de capter l’énergie solaire et de produire de l’électricité localement. », encore une première mondiale pour la France qui continue de nous époustoufler par sa créativité.

(c) Colas

Aucun commentaires

Ajouter un commentaire

As it will appear on the website

Not displayed

Votre site web

ARTICLES PRÉCÉDENTS