Une startup, une histoire : et si vous pouviez multiplier vos chances par deux d’avoir un enfant ?

Comment une puissante analyse de données a révolutionné la médecine de la reproduction. Découvrons Polywed.

La plupart des femmes qui essaient de tomber enceintes savent que le meilleur moment pour concevoir se situe dans une fenêtre de tir bien précise de leur cycle menstruel. La fertilité est propre à chaque femme mais, en général, les probabilités de procréation les plus élevées se condensent la veille et le jour même de l’ovulation.

Cependant, la fécondation in vitro (FIV) adopte depuis toujours une approche différente. La médecine de la reproduction est capable de recréer avec des médicaments le cycle de la femme. La première étape du traitement par FIV est donc de supprimer le cycle hormonal mensuel puis de le réenclencher pour favoriser la production des ovocytes.

Olga Bolibok, spécialisée dans le traitement de la fertilité à Moscou, cumule plus de vingt ans d’expérience dans ce domaine. La chercheuse russe était convaincue que les taux de FIV étaient plus élevés lorsque les oeufs étaient recueillis et fertilisés pendant la période naturelle d’ovulation de la femme. Une rencontre fortuite avec l’ingénieur Andrey Temlyakov en 2010 lui a permis de confirmer son intuition en se concentrant sur les mégadonnées. Avec la physiologiste Vera Vasenina et le mari d’Olga, professeur en chronobiologie, ils ont travaillé pendant cinq ans sur le développement d’un service informatique pour les cliniques de fertilité.

Un couple sur six dans le monde rencontre des problèmes de fertilité et, chaque année, plus de 1,5 million de traitements par FIV sont effectués. En utilisant les données des patients et de milliers de tentatives de FIV dans les cliniques de Moscou, l’équipe de Polywed est parvenue à développer la technologie BioChron, qui double le taux de succès de procréation. Grâce à ce système de gestion des informations de santé des patients, un ensemble de recommandations personnalisées peuvent être faites par les médecins pour une meilleure planification des traitements.

Aujourd’hui, seulement un tiers des traitements par FIV réussit et le taux moyen de naissances par ce biais n’est que de 27 % selon la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (Serhe) et de 29 % selon la Société américaine de reproduction assistée (Sart). Des résultats modestes… Mais avec la technologie BioChron, ce taux peut être augmenté de 60,2 %, ce qui double les chances de succès pour les patientes de tous âges ! Et, pour les cliniques de fertilité, cette méthode unique a l’avantage non négligeable de ne nécessiter aucun équipement ni test complémentaires.

Polywed fait partie de la promotion 2016 du French Tech Ticket qui lui a permis de se développer sur le territoire français, mais aussi européen. Aujourd’hui, la startup s’attaque à un marché prometteur : un million de FIV est réalisé chaque année… De vastes perspectives pour la technologie BioChron.

Découvrez ici « What If… Startups re-imagining the world », l’ouvrage inédit dédié à la réussite et à la créativité de 35 startups, signé Business France.

Si vous souhaitez aussi en savoir plus sur la Tech française, découvrez ici nos kits dédiés.

Aucun commentaires

Ajouter un commentaire

As it will appear on the website

Not displayed

Votre site web

ARTICLES PRÉCÉDENTS