Une startup, une histoire : et si les caméras pouvaient voler ?

Comment un drone autonome réussit à filmer aussi bien qu’un professionnel. Découvrons Squadrone System.

La caméra volante autonome Hexo + est née d’une idée du triple champion du monde de snowboard Xavier de Le Rue, qui cherchait un moyen de filmer ses performances sans avoir à engager systématiquement une équipe aguerrie au tournage en hélicoptère. Pour réaliser ses vidéos aériennes, il avait même essayé d’emmener avec lui des pilotes de drones. Mais un pilote n’est pas forcément alpiniste… Une fois la réflexion engagée, c’est à six qu’ils ont trouvé la solution et créé Squadrone System.

L’incubateur grenoblois Startup Maker, la société de développement de logiciel Sogilis, qui a réalisé une partie des systèmes embarqués des avions Airbus, la société Playmaker Communication, spécialisée dans la création de vidéo de ski, de snowboard et de montagne et, enfin, Antoine Level et Medhi Mugnier ont choisi d’accompagner Xavier dans cette aventure de haute voltige. De cette association idéale est ainsi né Hexo +, un drone qui n’a pas besoin d’être piloté ! Accompagné d’une simple application sur smartphone, la caméra sait en trois clics comment filmer. Hexo + a rendu la capture d’images extrêmement simple et accessible à tous. Ses vidéos bluffantes lui ont d’ailleurs valu de nombreuses récompenses, dont trois prix au CES de Las Vegas en 2015.

Comment ce concept est-il devenu réalité ? Sûrement parce que leur campagne Kickstarter, engagée en juin 2014, s’est révélée être un vrai succès. En moins d’un mois, 1,3 million de dollars ont été collectés. Hexo + venait de réveiller quelques passions ! S’en est suivi une levée de fonds de 3 millions d’euros. Squadrone System était prêt à séduire le marché.

Très attachée aux retours de ses clients, la startup a toujours travaillé en utilisant la « méthodologie agile », qui consiste à faire valider tous les 15 jours les dernières innovations, les utilisations, les mouvements de caméras aux utilisateurs. Ces tests en amont leur ont non seulement permis d’être en phase avec le consommateur final mais aussi de répondre au mieux à ses attentes. C’est d’ailleurs grâce à cette méthode qu’ils se sont rendu compte qu’un utilisateur de drone n’était pas forcément serein. Et si le drone tombait ? Et s’il se déconnectait du téléphone ? En se confrontant aux inquiétudes réelles de ses clients, Squadrone System a su créer un produit rassurant, précis et résistant.

Entourés d’ingénieurs de talent issus de l’écosystème technologique reconnu de Grenoble, la startup espère aller encore plus loin et amener son drone vers des applications un peu plus B to B, tout en continuant à simplifier la vie des gens. Pourquoi ne pas imaginer d’envoyer des drones en exploration au-dessus d’un incendie pour déterminer l’ampleur du déploiement des pompiers ? Ou bien concevoir un drone qui pourrait évaluer le transit urbain, livrer des paquets et mesurer la qualité de l’air partout où il va ? Des idées qui foisonnent devant des possibilités infinies qui n’attendent que d’être concrétisées.

Découvrez ici « What If… Startups re-imagining the world », l’ouvrage inédit dédié à la réussite et à la créativité de 35 startups, signé Business France.

Si vous souhaitez aussi en savoir plus sur la Tech française, découvrez ici nos kits dédiés.

Aucun commentaires

Ajouter un commentaire

As it will appear on the website

Not displayed

Votre site web

ARTICLES PRÉCÉDENTS